Stratégie alimentaire de Montreuil :
 Mireille Alphonse présente 3 mesures en Conseil Municipal



Le 10 décembre 2020

Stratégie alimentaire de la ville de Montreuil : Mireille Alphonse présente 3 mesures en Conseil municipal le 9 décembre 2020

Alors que de tensions fortes sont apparues avec la crise sanitaire de la Covid-19 sur l’approvisionnement en fruits et légumes, alors que la précarité alimentaire a connu une expansion significative avec des centaines de familles concernées par l’aide alimentaire, tandis que par ailleurs persistent les questions de santé liées à la malbouffe, la ville de Montreuil a, en Conseil municipal du 9 décembre 2020, posé les bases d’une nouvelle approche.


Mireille Alphonse, élue EELV-Montreuil Écologie, deuxième adjointe en charge de la Transition, de la Démocratie alimentaire et du projet de Cantine publique, a présenté trois mesures : l’adhésion de la ville de Montreuil au pacte de Milan, une subvention de soutien au projet Carma dans le Triangle de Gonesse, et un vœu Pour une autre politique agricole et alimentaire (PAAC).

En adhérant au Pacte de Milan, Montreuil rejoint le mouvement mondial des villes (aujourd'hui plus de 200 parmi lesquelles Barcelone, Dakar, Washington, Rio de Janeiro, Arusha, et en France : Paris, Grenoble, Bordeaux, Lyon, Nantes…) qui entendent favoriser des systèmes alimentaires durables, garantissant équité sociale et économique pour tous les acteurs de la chaîne alimentaire (consommateurs comme producteurs).


Modifier les chaînes alimentaires actuelles suppose des changements dans les systèmes de production : c’est le sens du vœu « Pour une autre politique agricole et alimentaire ». Alors que la réforme de la PAC en cours prévoit le maintien d’un soutien aux agriculteurs par une aide à l’hectare favorisant les grosses structures, le vœu soutient le Collectif Pour une autre PAC qui rassemble 43 organisations parmi lesquelles : la Confédération paysanne, la Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB), Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC), Réseau CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et Milieu rural), Terre de Liens, Agir pour l’environnement, la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels, Fédération des parcs naturels régionaux, Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, France Nature Environnement, Générations futures, Greenpeace, Humanité et Biodiversité, Les Amis de la Terre, LPO, Réseau Action Climat, WWF…

Pour Mireille Alphonse : « Il faut que les subventions accordées encouragent l'évolution de nos systèmes de production, en permettant par exemple aux terres agricoles du bassin parisien de nourrir les populations d'Ile-de-France avec du maraîchage bio, plutôt que d'être destinées à des monocultures d'exportation, qui plus est fortement consommatrices en intrants et en pesticides ».


C’est dans ce sens qu’a également été votée par le Conseil municipal de Montreuil du 9 décembre, une subvention de soutien de 5000 euros au projet Carma, prolongement de la lutte d’opposition à Europacity dans le triangle de Gonesse. L’arrêt d’Europacity ouvre en effet des perspectives pour le projet Carma (Coopération pour une ambition rurale métropolitaine et agricole). Sur les 680 hectares du triangle de Gonesse, le programme Carma prévoit notamment d’y développer de l’agriculture maraîchère, un centre de première transformation de la production, une plateforme de compost et un réseau destiné à mettre en synergie les initiatives territoriales liées à la transition agroalimentaire. « Soutenir la production maraîchère bio de proximité est, pour Mireille Alphonse, une mesure qui s’inscrit en cohérence avec la volonté politique de promouvoir un autre système alimentaire ».


Contacts : Noura Elouardi, collaboratrice de groupe, noura.elouardi@montreuil.fr

Yves Miramont, chargé de mission auprès de Mireille Alphonse, 06 34 99 08 98




Liens utiles
Qui fait quoi ?
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com