Rendre visibles les coûts environnementaux dans le budget Montreuillois

Conseil Municipal du 31 mars 2021

Intervention de Anne-Marie Heugas sur l'approbation de la convention constitutive d'un groupement de commandes relatif au projet d'évaluation climat


Monsieur le Maire,

Cher·e·s collègues,

Chères Montreuilloises, Chers Montreuillois,

Mesdames, Messieurs,


Je voudrais intervenir au nom du groupe EELV – Montreuil Écologie. La France s’est fixée au travers de son Plan Climat l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 afin de limiter le réchauffement climatique en deçà de 2°C.


Or, les villes abritent près de 80% des Français et sont responsables de près de 70% des émissions nationales de gaz à effet de serre. Nous avons donc pleinement conscience que le respect de cet engagement demande notre mobilisation en tant qu’élu·e·s municipaux par la mise en œuvre de politiques publiques qui permettent vraiment de lutter contre le réchauffement climatique. Mobilisation attendue par nos concitoyen·ne·s !


C’est pourquoi je voudrais souligner l’importance de cette convention qui instaure un « budget vert » ou une « comptabilité carbone » avec pour objectif d’évaluer l’impact climat de nos dépenses budgétaires.

Aussi nous nous félicitons de la mise en place de cette convention constitutive d'un groupement de commandes, première étape pour pouvoir réaliser l'évaluation climat du budget d’Est-Ensemble et de la Ville de Montreuil.

Concrètement, cette évaluation doit permettre de noter chaque dépense au regard de six objectifs :

  • La lutte contre le réchauffement climatique ;

  • L’adaptation au réchauffement climatique et la résilience ;

  • La gestion de la ressource en eau ;

  • L’impact en termes de déchets et d’économie circulaire ;

  • La lutte contre les pollutions,

  • La préservation et la restauration de la biodiversité.

À terme, ce diagnostic permettra d’élaborer un plan d’actions à la hauteur des ambitions de la Ville pour orienter les dépenses afin de satisfaire au mieux les besoins collectifs et individuels des habitant·e·s tout en réduisant l’impact environnemental de nos dépenses.


C’est une mesure politique forte pour faire de Montreuil une Ville innovante en termes de transition écologique, car elle permet de rendre visible dans l’arbitrage budgétaire les impacts environnementaux de nos politiques publiques auprès de la population.

S’il est évident que nous souhaitons toutes et tous ne pas sacrifier les enjeux sociaux et environnementaux face aux impératifs de bonne gestion budgétaire, cela n’est pas toujours évident quand les coûts économiques se traduisent en chiffres, alors que les coûts environnementaux sont, eux, invisibles.


Plus largement, je souhaite également saluer l’accord qui a été trouvé avec les neufs villes d’Est-Ensemble, pour mettre en œuvre une politique climat-air-énergie, politique initiée par ma collègue Mireille Alphonse dès 2019 à travers la démarche de labellisation Cit-Ergie. C’est cet accord qui nous permet aujourd’hui de travailler à la mise en place d’un budget vert à Montreuil.


La prochaine étape pourrait être d’étendre cette question de l’impact climatique des finances à nos partenaires, y compris dans le secteur bancaire, afin de ne pas contribuer malgré nous à l’investissement dans des secteurs à fort empreinte carbone.


Je vous remercie.


Liens utiles
Qui fait quoi ?
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon