Au Conseil Municipal, Djamel Leghmizi intervient au débat liminaire

Conseil municipal du 30 septembre

Intervention Djamel Leghmizi

Débat liminaire

Monsieur le Maire, cher·es collègues,

Chères Montreuilloises Chers Montreuillois,

Mesdames, Messieurs,

Cette rentrée 2020 est exceptionnelle. Elle se fait dans des conditions plus que difficiles pour de nombreuses familles montreuilloises. Tandis que la crise sanitaire et sociale se poursuit, les inégalités se déclinent en vulnérabilités et le constat est sombre pour notre territoire. Les habitants de notre département de Seine Saint Denis en payent le plus lourd tribut.

Le personnel soignant, en première ligne, poursuit sa mobilisation démarrée bien en amont du début de la crise. Les demandes sont claires et leur légitimité n’est aujourd’hui plus à démontrer : des financements suffisants pour l’hôpital public afin de garantir un service public de qualité et à la portée de tous.

Nous exprimons toute notre solidarité au personnel soignant et profitons de cette tribune pour leur témoigner de notre reconnaissance infinie. Nous soutenons également sans réserve les actions du comité de défense du centre hospitalier intercommunal André-Grégoire.

Nous devons sortir de la marchandisation de la santé !

Pendant cette crise sanitaire, le sort de nombreuses populations reste soumis a de grands difficultés parmi lesquels les migrants.

À ce sujet, la rentrée 2020 a aussi vu la Commission européenne publier sa proposition de réforme pour le Pacte sur la migration et l’asile. Censée proposer un nouveau départ, cette proposition est une régression et une occasion manquée de faire progresser positivement les droits et l’accueil des personnes migrantes. L'ensemble des acteurs engagés pour les droits des migrants le disent : il s'agit d'un « pacte conçu pour rehausser les murs et renforcer les barrières ».

En maintenant le Règlement Dublin, et donc en maintenant le principe selon lequel les personnes doivent faire instruire leurs demandes d'asile dans leur pays d’entrée, le nouveau pacte bafoue les objectifs de solidarité européenne.

Ceux sont des pays comme l’Italie la Grèce ou l’Espagne, pays d’entrée, qui vont devoir, quasiment seuls, assumer les responsabilités.

Vu de Montreuil, ville d’accueil et de solidarité avec toutes les personnes migrantes, cela est d’autant plus choquant que nous sommes également confrontés à cet isolement. Nous tentons d’assumer cette responsabilité de territoire d’accueil avec de faibles moyens, et le plus souvent, sans la solidarité de l’État, de la Région ou de l’Europe.

À l’appel de nombreux collectifs et organisations, des sans-papiers ont commencé à marcher le 19 septembre des quatre coins du pays pour atteindre Paris en une grande manifestation le samedi 17 octobre.

Notre groupe EELV Montreuil écologie soutient donc le Collectif des sans-papiers et l’accueil les 15 et 16 octobre, à Montreuil, des marcheurs sans papiers venus du Nord et de l’Est de la France avec le soutien de la municipalité.

Nous sommes convaincus que l'Europe doit être une Europe solidaire, de l'entre-aide, de l'émancipation, du respect des droits et de la dignité de toutes et tous. L’Europe actuelle, une fois de plus, déçoit. En pliant devant les Orban et autres chefs de gouvernements hostiles à la solidarité internationale, l’Europe ne répond pas à nos attentes.

Autre déception : alors que le Parlement européen planche sur l’avenir de la Politique Agricole Commune (la fameuse PAC), nous nous inquiétons de sa re-nationalisation croissante. À partir de 2021, une nouvelle PAC doit entrer en vigueur.

Diminution de son budget et poursuite de son orientation agro-industrielle au détriment de l’agro-écologie de proximité semblent se dessiner.

Or l’épidémie de COVID a mis en lumière les tensions sur les capacités d’approvisionnement de nos villes, sur le développement de la précarité alimentaire, qui s’accroît auprès de larges secteurs de la population.

L’heure est donc, à notre avis, à la reconversion de cette agriculture industrielle chimique d’exportation, en agriculture paysanne bio, de proximité, pourvoyeuse d’emplois, et à même de nourrir correctement, durablement et sainement les populations.

Cette reconversion ne sera possible que si les citoyens se mobilisent largement pour une autre PAC, Pour un pacte agricole et alimentaire européen. C’est le travail qu’impulse un collectif d’organisations parmi lesquelles le WWF, Greenpeace, le Réseau action climat, ATTAC, les AMAPS, la Confédération paysanne, les Amis de la terre, la fondation Hulot, Terre de liens, la France Nature Environnement…etc…

C’est en appui à ce travail et en coordination avec ces initiatives que travaille notre collègue Mireille Alphonse, dans le cadre de sa délégation à l’alimentation à Montreuil, en bon partenariat avec les élus de la majorité

Une fois encore, en matière d'accueil et de solidarités,

Ou en matière de démocratie alimentaire,

Notre ville, Montreuil, s’efforce d’apporter d'autres réponses et participe à prouver que les valeurs portées par les écologistes et par la gauche sont des bases solides sur lesquelles construire des politiques publiques.

Je vous remercie

Liens utiles
Qui fait quoi ?
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com