L’écologie aux responsabilités, en actes !

28/05/2020

 

28 mai 2020

 

L’écologie aux responsabilités, en actes !

 

Fidèles aux engagements pris devant les Montreuillois·es lors de la récente campagne municipale, les élu·es de la liste Montreuil, l'écologie aux responsabilités, ont mis leurs engagements en actes, en prenant leurs responsabilités ce jeudi 28 mai 2020, lors de la séance d’installation du Conseil municipal de Montreuil. Ils et elles ont en effet fait le choix, à la demande du Maire sortant et nouvellement élu, Patrice Bessac, et après en avoir apprécié les conséquences avec leurs colistier.es, de rejoindre la majorité municipale.

 

Avant tout, ce choix symbolise des convictions politiques fortes : dans la période lourde de crises écologiques, sociales, économiques, démocratiques et désormais sanitaires que nous vivons, les politiques publiques doivent se construire en répondant au sein de mêmes dispositifs aux impératifs de justice sociale et d'urgence environnementale. En alliance entre forces écologiques et de gauche.

 

Le scrutin du 15 mars dernier, maintenu par le gouvernement contre toute raison en pleine pandémie du COVID-19, a connu une très forte abstention favorisant l'élection au premier tour de la liste conduite par le maire sortant. Pour autant, il a aussi confirmé la place incontournable qu'occupent les écologistes au sein de la ville, arrivé·es en deuxième position le 15 mars, avec 16,10 % des suffrages exprimés, soit une légère progression par rapport à 2014.

 

Parce qu'il y a un impératif à faire converger les politiques sociales, démocratiques et écologistes ; parce que cela correspond aux vœux de nombreux Montreuillois·es ; parce que cela s'inscrit dans l’ambition d’Europe Écologie – Les Verts de travailler au rassemblement de la gauche et des écologistes, et cela à  tous les échelons de gouvernance, du local au global ; les cinq élu·es EELV – Montreuil Écologie rejoignent ainsi l'exécutif de la ville, aux côtés des autres forces de la gauche montreuilloise.

 

Jamais les enjeux de la construction d’un « monde d’après » n’ont été aussi sérieux : sanitaires bien sûr, climatiques, économiques, sociaux et alimentaires. Chaque jour, nous constatons les difficultés dans lesquelles se trouvent de nombreuses familles. Le concept d’écologie populaire, l’attention portée aux habitant·es de l’ensemble des quartiers de la ville, prend ici tout son sens.

Dans ce contexte, être aux côtés des Montreuillois·es au plus près de leurs préoccupations quotidiennes, être aux côtés des acteurs locaux de la transition écologique et des solidarités, apparait comme une évidence pour les écologistes.

 

Les prises de responsabilités des écologistes au sein de l’exécutif municipal aujourd’hui, intercommunal demain, entendent se faire de manière claire, engagée et exigeante. Mireille Alphonse adjointe à la transition, à la démocratie alimentaire et à la cantine publique, Djamel Leghmizi, adjoint à la voirie et aux interventions du quotidien, Liliana Hristache, conseillère déléguée à la médiation et à la cohésion sociale, Wandrille Jumeaux conseiller municipal chargé d'une mission sur les économies d’énergie dans les bâtiments publics, Anne-Marie Heugas, conseillère municipale chargée d'une mission pour le développement de la pratique du vélo, s'engagent chacun·e à travailler au service de l'intérêt des habitant·es de la ville.

 

Pour Anne-Marie Heugas, présidente du groupe municipal des élu·es EELV – Montreuil Écologie, « L’organisation de la gouvernance municipale en 6 pôles répond à l’objectif de transversalité nécessaire à la conduite des politiques locales. De plus, la responsabilité confiée à Mireille Alphonse, numéro deux dans l’exécutif, d’animer le pôle de l’écologie et des transitions est un signal important de la prise en compte de l’écologie politique dans la ville.» 

 

Pour Mireille Alphonse, tête de liste EELV lors des municipales, « ces responsabilités s’inscrivent dans le droit fil de nos engagements de campagne et répondent à la situation politique actuelle. Avec les crises sanitaires, climatiques, économiques qui heurtent de plein fouet notre territoire et ses habitants, les besoins sociaux vont être grandissants. Le temps n’est plus aux clivages artificiels stériles, mais bien à la coopération entre forces politiques convergentes. C'était un engagement de campagne et désormais, c'est une responsabilité assumée auprès de la population ! »

 

EELV – Montreuil Écologie Groupe des élu·es

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles

© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com