© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Rapport égalité Femmes-Hommes : intervention de Mireille Alphonse au CM du 06/02/2019

08/02/2019

 

 

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Montreuilloises et les Montreuillois,

Mes chers collègues,

 

Comme vient de nous le présenter ma collègue, l'égalité femmes – hommes dans le monde du travail, comme dans tous les autres pans de notre vie en société, n'est pas un gadget à regarder avec amusement ! Vous l'aurez compris, notre majorité prend ce sujet pour ce qu'il est : extrêmement sérieux.

 

Parmi les raisons de satisfaction que nous pouvons souligner en tant qu'employeur : le ratio 2018 des agentes au sein de notre mairie. En augmentation relative, il était en 2018 de 61,4 %. Rassurez-vous : l'idée n'est bien sûr pas d'éliminer progressivement les messieurs de notre environnement de travail ! Simplement il est le signe que notre municipalité refuse toute discrimination de genre à l'embauche !

 

Autre sujet de satisfaction : parmi les personnes ayant bénéficié d'un avancement de grade en 2018, 63 % sont des femmes. Un chiffre à mettre en relation avec celui de 62 % de personnel féminin ayant bénéficié d'au moins une action de formation durant l'année.

 

Je tiens encore à souligner la qualité de la démarche entreprise avec ma collègue en charge du Droits des Femmes concernant la prévention des comportements sexistes et des violences sexuelles au travail. Depuis l'événement de lancement de mars dernier, avec le cabinet EGAÉ, des sessions complémentaires ont été menées dans 8 services ou directions, permettant de sensibiliser 560 agents en tout. Seuls deux services, l'Atelier et le Garage, n'ont pas encore pu participer à ces sessions – elles leur seront proposées au cours de cette année 2019.

 

Enfin, comme nous nous étions engagés vis à vis du service de la Propreté des Bâtiments, nous accordons une grande attention au remplacement systématique des collègues partant en congés maternité.

 

Mais si nous faisons déjà beaucoup, il n'est pas question de baisser les bras ! Plusieurs questions fondamentales restent en effet cause d'inquiétudes :

 

- 73 % des catégories C sont des femmes – ce qui montre bien la montée en puissance que nous devons collectivement poursuivre en matière de formation dès les plus jeunes âges ;

- seules les filières technique et sportive sont équilibrées, les autres restant très genrées (94 % des personnels de la filière médico-sociale sont des femmes) ;

- autre sujet : parmi l'effectif permanent de notre municipalité, 118 femmes étaient à temps partiel en 2018 contre seulement 20 hommes : s'agit-il de temps choisi ou subi ?

- 100 % des maladies professionnelles déclarées en 2018 concernaient des femmes.

 

Il nous revient donc de poursuivre le travail collectif sur ces différentes questions.

 

Je m'y emploie et continuerai de m'y employer avec M. le Maire, ma collègue Riva Gherchanoc et la direction des ressources humaines, mais aussi, en partenariat avec les organisations syndicales, dans le cadre du CHSCT. Je suis en effet reconnaissante aux organisations syndicales siégeant au sein de cette instance paritaire d'avoir manifesté leur volonté de travailler avec nous sur ce sujet. Nous allons organiser des réunions régulières sur ces sujets dans les prochaines semaines.

 

Mesdames, Messieurs : alors que partout dans le monde, et singulièrement en Europe, des voix s'élèvent à nouveau pour rogner les droits chèrement acquis par nos glorieuses aînées ;

- alors que sur l'ensemble du territoire européen, lorsqu'un homme gagne 1 €, une femme ne gagne que 84 cts* ;

- alors que le droit à l'avortement est ouvertement remis en cause aux États-Unis, en Pologne, et jusque dans les cliniques de médecins obstétriciens français se disant “objecteurs de conscience” ;

il me semble que nous devons sans cesse nous rappeler cette phrase de Simone de Beauvoir : « N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

 

Nous y sommes, Mesdames, Messieurs !

 

Et j'ose affirmer que les agents de la ville peuvent compter sur moi, et sur l'ensemble de notre collectivité – éluEs et encadrantEs confonduEs – pour conserver intacte cette vigilance et poursuivre le travail entrepris afin de parvenir à une égalité assumée et sereine entre les femmes et les hommes.

 

Je vous remercie

 

* Chiffres Eurostat

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles