© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Meeting d'athlétisme : Anne-Marie Heugas répond aux critiques

09/04/2018

*Délibération du CM du 28 mars : « Approbation de la convention de partenariat entre la ville de Montreuil et le Club athlétique de Montreuil (CAM93) pour l’organisation du meeting 10ème meeting international d’athlétisme »

 

*Réponses à l'intervention du groupe Montreuil écologistes et citoyens

 

---

 

Je suis vraiment très étonnée et indignée par le contenu de l’intervention du groupe « Montreuil écologistes et citoyens » au conseil municipal du 28 mars, portée par Catherine Pilon, ancienne élue à l’éducation, Bassirou Barry, actuel conseiller délégué aux centres de loisirs, Gilles Robel et Nabil Rabhi, élus à Est ensemble. Cette intervention repose sur plusieurs graves erreurs qui ont également surpris le CAM93, Club d’athlétisme de Montreuil, partenaire essentiel du meeting.

 

 

1. Ces élus accusent la direction des sports de ne pas faire participer les écoles à l’ouverture du meeting d’athlétisme.

En réalité, si les écoles ne participent pas aux relais, c’est tout simplement parce qu’elles ne le veulent pas. La première raison qu’elles avaient évoquée en 2013 était l’activation du plan Vigipirate puis, avec les nouveaux rythmes scolaires, le fait que les relais avaient lieu sur le temps périscolaire. Mais je n'ai pas lâché l'affaire ! Nous travaillons avec les centres de loisirs pour leur participation à la 10e édition.

 

 

2. Ces élus remettent en cause le financement du meeting :

* son poids est jugé trop important pour la Ville, en l'absence de participation financière de la région et du département.

* le financement direct par une grande entreprise privée, Véolia.

 

Ces élus accusent la direction des sports et le CAM93 de ne pas avoir fait appel à Est-Ensemble, à la région ou au département en lieu et place de Véolia. Jusqu'à présent, seule la région a financé le meeting (30 000 €). Quant au Département il ne soutient que le Club sur sa politique haut niveau. Concernant Est Ensemble, les élus cités plus haut ignorent-ils que l'Etablissement Public territorial ne finance pas les événements sportifs ? Il se consacre aux piscines.

 Face à la raréfaction des financements publics, et pour faire face au risque de devoir abandonner des actions qu'elles mènent auprès de publics en difficultés, les collectivités se tournent vers des co-financements privés.

 

Peut-on considérer comme ces élus du groupe "Montreuil écologistes et citoyen-nes" le suggèrent que dans l’action de la ville pour un retour en régie publique de l'eau, son indépendance serait entravée par cette participation de Véolia au financement du meeting ?

 

 Véolia n’est que l’un des sponsors du meeting avec pour les plus importants : Nike, SOGERES, SFR, ile de France, Montreuil solidaire, Classic European athletic meeting. Ce n’est donc pas un « meeting Véolia ». La contribution des sponsors a permis de réduire par deux en trois ans la subvention de la ville au Meeting soit 65 000 €.

 

 Il ne s'agit pas non plus d'un partenariat public / privé, mais de subventions, de dons.

 

 Pour autant nous ne sommes pas dupes. Il s'agit bien pour cette entreprise comme d’autres d'apparaître citoyenne, et le don sans contrepartie est également une formule très prisée qui lui apporte un supplément d'âme.

 

 Veolia comme d’autres grands groupes ont bénéficié, directement ou indirectement des flux de financement public. Aussi, même si nous aurions préféré nous en passer, ne peut-on pas considérer leur contribution par la subvention ou le don comme un juste retour d'une contribution collective pour que continuent de s’organiser dans les territoires des projets sociaux, culturels, sportifs.

 

 

3. Pourtant, ces élus reconnaissent les retombées médiatiques positives d'un meeting qui a atteint une renommée mondiale grâce à la participation de sportifs de très haut niveau dont certain(e)s formé(e)s au CAM93. Où est la cohérence ?

 Ne retenir que la médiatisation du meeting, c'est évidemment omettre son ancrage territorial et sa forte implantation dans le quartier du Bel Air Grands Pêchers, source de fierté pour les habitant(e)s mais pas seulement. L'implication de tous les publics, jeunes notamment, avec la participation des collèges et lycées contribue à valoriser la dynamique des quartiers.

 

 Cette intervention témoigne de leur incompréhension à percevoir les attentes des montreuillois(e)s. L’action de la ville dans le domaine du sport est plébiscitée, le sondage Harris Interactive paru dans le Montreuillois montre que les habitant(e)s considèrent la politique du sport comme la plus importante.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles