SNEM : soutien au parent d'élève condamné


Poursuivi pour des violences lors d'un rassemblement citoyen devant l'usine SNEM en septembre dernier, un des deux riverains inquiétés par la justice a été finalement condamné à deux mois de prison avec sursis. Les élus du groupe Montreuil Écologie déplorent vivement cette décision et apportent tout leur soutien au collectif des habitants.


Les manifestants, pacifiques et non-violents, ont été poussés à la faute et, une fois encore, c'est sur les lanceurs d'alerte que s'abat une répression disproportionnée. Pour Mireille Alphonse et Ibrahim Dufriche-Soilihi, coprésidents du groupe Montreuil Écologie, "la véritable violence c'est celle qui consiste à faire fonctionner des usines toxiques et à ne pas protéger ni les salariés, ni les habitants" ! Comme depuis notre premier communiqué de juillet 2017 et depuis le début de la mobilisation, nous soulignons la nécessité d'appliquer le principe de précaution dans ce dossier pour protéger riverains et salariés.

Liens utiles
Qui fait quoi ?
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com