© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Trame verte et bleue adoptée à Est Ensemble

23/11/2017

Après bientôt 3 années de travail conjoint avec les partenaires institutionnels (le département, la Région, Paris, Rosny, Plaine Commune), comme nombre de partenaires associatifs du territoire, et avec l'implication de Mireille Alphonse, Vice-Présidente à l'Écologie urbaine, Est Ensemble a adopté sa Trame Verte et Bleue (TVB) ce 21 novembre

 

Son intervention lors du conseil de territoire :

 

"Monsieur le Président,

Mesdames et messieurs mes chèr-e-s collègues,

 

Après bientôt 3 années de travail avec nos services – que je remercie ici très sincèrement – mais aussi avec nos partenaires institutionnels (le département, la Région, nos voisins : Paris, Rosny, Plaine Commune), comme nombre de partenaires associatifs du territoire, j'ai le plaisir de vous présenter notre Trame Verte et Bleue (TVB).

 

La Trame Verte et Bleue est un document d'aménagement du territoire, comme nous en avons d'autres (le PLH, le PLD, le projet Urbain), qui s'intéresse aux corridors, ou continuités écologiques, d'un territoire. Outil créé lors des lois Grenelle, elle a pour ambition : « d'enrayer la perte de biodiversité, de maintenir et restaurer ses capacités d'évolutions et préserver les services rendus ».

 

Avant de parler de ses incidences sur notre territoire, permettez-moi, pour en situer les enjeux, de redire certaines réalités de notre monde actuel. Les scientifiques (biologistes, entomologistes) du monde entier s'accordent désormais à dire que nous vivons actuellement la 6ème extinction de masse des espèces. La 5ème, comme nous l'avons appris à l'école, était celle des dinosaures... Nous savons ce qu'ils sont devenus à quelques très rares exceptions près !

 

Dans une étude de juillet 2017, des chercheurs d'universités nord américaines et mexicaines évoquent la menace « d'un anéantissement biologique » après avoir étudié la diminution sidérante des individus au sein de 27 000 espèces vertébrés.

 

Parmi les espèces en très grand danger, vous avez certainement déjà entendu parler des ours polaires, des orangs outangs de Bornéo, des guépards ou encore des lions d'Afrique. Mais peut-être ne savez-vous pas que cette menace pèse aussi sur des espèces que nous avons l'habitude d'observer dans nos campagnes : une espèce d'oiseaux sur 3 est en effet menacée chez nous et parmi elles, le chardonneret, le moineau friquet, le bruant jaune. Mais aussi les amphibiens, les poissons d'eau douce (1 espèce sur 5) ou encore le grand hamster de la plaine du Rhin ! Peut-être aussi, avez-vous observé que l'été, dans nos massifs de fleurs, il y avait beaucoup moins de papillons que lorsque nous étions, tous, enfants !

 

À tous égards, on parle désormais d'un effondrement du monde sauvage en termes de population.

 

Il y a donc urgence à agir. Préserver la nature, mais aussi créer les conditions pour qu'elle puisse se régénérer. Autrement dit « renaturer la ville », tel que nous l'avions dessiné dans notre candidature pour l'Exposition Universelle 2025.

 

Déclinaison au niveau territorial du Schéma de cohérence Écologique de la Région, la TVB d'Est Ensemble met en lumière les principaux éléments suivants, qui sont autant de facteurs à prendre en considération dans tous nos projets d'aménagement :

- les noyaux primaires – qui sont les zones à protéger de façon impérative : celles où les espèces dorment, mangent et se reproduisent. Nous y trouvons sans surprise nos grands parcs et le canal de l'Ourcq pour ce qui concernent les espèces aquatiques ;

- les noyaux secondaires – où les espèces n'ont pas assez d'espace, ou de tranquillité, pour se reproduire, mais où elles trouvent à se restaurer ;

- les archipels humides – tous nos réseaux de mares, mais aussi de sources, encore assez présentes sur notre territoire ;

- les corridors continus – c'est à dire les passages où les espèces peuvent se déplacer sans danger d'un noyau à l'autre, la Corniche des Forts étant évidemment notre plus important corridor écologique ;

- les corridors discontinus – autrement dit, les cheminements qu'il va falloir recréer pour que les espèces puissent évoluer d'un noyau à l'autre.

 

Vous comprendrez dès lors que nos actions, en termes d'aménagement du territoire, vont avoir à se focaliser selon deux axes :

- protéger et renforcer les noyaux existants ;

- travailler à recréer des continuités pour protéger les habitats favorables au développement des espèces locales.

 

Dans les PLU qui sont en cours de réalisation et dans notre futur PLUi, nous avons ainsi à étudier finement, comment relier entre eux des espaces verts – de la Corniche des Forts au parc de la Bergère à Bobigny par exemple, ou encore des Murs à Pêches au parcs Montreau ou des Beaumonts – ou comment renforcer le réseau des mares.

 

Je ne peux que souligner, à ce stade, l'intérêt du projet porté par notre collègue, Bruno Marielle, de développement d'un « parc des Hauteurs », qui, justement, met en évidence le besoin de consolider les continuités écologiques.

 

J'attire aussi votre attention sur le fait que nous travaillons en transversalité avec notre autre collègue, Christian Lagrange, pour qu'Est Ensemble puisse se doter d'une stratégie de gestion des zones humides et des eaux pluviales – ce dont je le remercie.

 

Mes chers collègues : vous l'aurez certainement compris, au-delà de cet important enjeu naturel, la TVB remplit des services écologiques tout aussi fondamentaux à notre territoire.

- les espaces arborés sont des puits de fraîcheur, qui vont devenir de plus en plus indispensables au fur et à mesure de la prévalence d'épisodes caniculaires ;

- ces mêmes arbres sont des puits de carbone naturels qui contribuent à lutter contre la pollution de l'air ;

- les espaces de pleine terre sont des leviers essentiels pour gérer sans trop de dommage les épisodes pluvieux extrêmes.

Au-delà, cette nature en ville, en offrant des espaces récréatifs tranquilles, est en enjeu de cohésion sociale évident et maintes fois constaté.

Pour toutes ces raisons, elle revêt donc une importance de tout premier plan.

 

Si vous l'adoptez ce soir, je tiens à assurer aux équipes municipales que nous nous tenons à leur disposition pour regarder avec elles, de façon précise, les traductions concrètes de cette trame dans leurs projets d'aménagement. Et enfin, je vous précise que j'aurai l'occasion dès notre prochain CT de vous présenter notre référentiel aménagement durable qui reprend dans un même outil toutes les exigences environnementales, afin de servir d'outil de décision dans tous nos projets d'aménagement.

 

Je vous remercie."

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles