© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Montreuil se prononce pour la non ré-adhésion au SEDIF en 2017 : une première victoire dans la bataille vers une régie publique de l'eau

27/09/2017

 

La bataille pour le retour en régie publique de l'eau a connu ce soir une avancée majeure avec l'adoption par le Conseil municipal de Montreuil d'un vœu ce 27 septembre 2017, pour demander à l'Etablissement Public Territorial Est-Ensemble, de ne pas réadhérer au SEDIF au 31 décembre 2017.

 

Pour Ibrahim Dufriche-Soilihi, premier adjoint à la Mairie de Montreuil délégué à la transition écologique et co président du groupe des élus Montreuil écologie EELV EPM, qui a piloté le groupe de travail au sein de la municipalité sur ce sujet, "il s'agit là d'une avancée significative", a t-il déclaré, en "remerciant les élus de la majorité pour leur travail fait dans cette concertation".

 

Aujourd'hui, la loi a en effet ouvert la possibilité à chaque EPT et aux villes les constituant de se prononcer, avant le 31 décembre 2017 sur leur ré-adhésion au SEDIF. Il s'agit donc là d'une opportunité historique pour nos villes de ré-interroger le système d'approvisionnement et de distribution de l'eau, pour le soustraire à la domination des multinationales et permettre aux usagers de bénéficier d'un service de qualité à moindre coût ! Plusieurs collectivités territoriales ont déjà fait le choix du passage en régie publique comme Eau de Paris, tandis que plusieurs collectivités territoriales envisagent aujourd'hui de faire de même, comme l'illustre l'appel lancé par plus de deux cent élus franciliens pour aller dans ce sens.

 

L’eau est indispensable à la vie, l’équivalent de l’air que l’on respire. Qui plus est en période de difficultés économiques importantes, souvent l'accès à cette ressource vitale se voit refuser aux ménages les plus pauvres avec des familles qui subissent des coupures d'eau illégales ! L'eau est un bien fondamental qui est en train de devenir rare du fait du changement climatique, y compris sous nos latitudes.


Pendant une période de cinq ans, va donc être étudiée aux plans techniques, juridiques, financiers et administratifs, la meilleure solution pour notre population de système d'accès à l'eau à travers un grand débat démocratique. Grâce à ces dispositions nous mettrons à profit les prochaines années dont nous disposons au plan réglementaire, pour étudier et organiser un passage en régie publique.


Groupe des élu-e-s MONTREUIL ECOLOGIE EELV-EPM

IBRAHIM DUFRICHE-SOILIHI, MIREILLE ALPHONSE, ANNE-MARIE HEUGAS, RACHID ZRIOUI, VERONIQUE BOURDAIS, DJAMEL LEGHMIZI,

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles