© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Qualité de l’Air : Monsieur le Ministre, nous ne pouvons plus attendre !

21/06/2017

Communiqué de presse

Qualité de l’Air : Monsieur le Ministre, nous ne pouvons plus attendre !

Depuis plusieurs jours, la France se trouve majoritairement plongée dans une situation caniculaire. Les thermomètres sont grimpés au-delà des 35°, flirtent avec les 40° et ne baissent plus en-dessous des 20° la nuit, ce qui ne permet pas de trouver les moments de fraîcheur suffisants pour pouvoir se reposer. Nous le savons : les plus fragiles au plan physique (nourrissons, personnes âgées, personnes souffrant d’insuffisance cardiaques ou respiratoire) sont en danger et doivent être particulièrement surveillés.

La situation est désormais d’autant plus critique pour la santé de nombre de nos concitoyens que dans nos grandes agglomérations, ces températures inédites jusqu’alors au mois de juin, se doublent d’une alerte à la pollution. Dans l’agglomération parisienne, comme dans le Bas-Rhin, les Bouches du Rhône et le Vaucluse, la vague de chaleur actuelle génère une pollution à l’ozone « de basse altitude » : une réaction chimique due à la combinaison des éléments issus des gaz à effet de serre et du fort ensoleillement.

Au sein de la métropole parisienne, les concentrations limites de cet ozone, acceptables jusqu’à 180 micro-grammes par heure, sont largement dépassés selon les calculs d’AirParif, et sont en passe d’atteindre le seuil d’alerte, de 240 micro-gramme par heure, au cours des prochaines 24h.

Monsieur le Ministre : cette situation caniculaire était prévue, malheureusement, par toutes celles et tous ceux qui agissent depuis des années contre le dérèglement climatique – au premier rang desquels vous vous trouvez. De même, cette situation de pollution atmosphérique ne doit pas non plus vous surprendre.

Aussi il est désormais urgent d’agir ! Vous et nous ne pouvons plus tergiverser !

Dans nos villes, dans nos collectivités territoriales, nous prenons depuis quelques années les mesures nécessaires pour lutter contre le dérèglement climatique et atténuer ses conséquences – soutien aux mobilités actives, développement des transports collectifs, rénovation thermique des bâtiments, etc. Mais dans des territoires comme les nôtres – où se côtoient trafic autoroutier intense, grands équipements aéroportuaires, transports collectifs encore insuffisants – l’action de l’État est non seulement nécessaire, mais irremplaçable. Nous avons besoin de vous, rapidement !
Dans un premier temps nous demandons que vous puissiez mettre en place des mesures d’ultra urgence par rapport à la situation actuelle, en mandatant la préfecture pour : la mise en place immédiate de la circulation différenciée, le contournement de l’Ile-de-France pour le trafic international autoroutier, la réduction de la vitesse sur les grands axes automobiles.

Dans un second temps, nous sommes à votre disposition pour envisager rapidement les actions indispensables à élaborer afin de mettre enfin en cohérence et en pleine efficacité l’ensemble des politiques publiques menées pour améliorer la qualité de l’air dans nos métropoles qui étouffent.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles