© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Vote du budget 2017 : intervention du groupe Ensemble pour Montreuil au Conseil Municipal du 15.03.2017, Ibrahim Dufriche-Soilihi

16/03/2017

Monsieur le Maire, cherEs collègues, Mesdames, Messieurs,

Le vote du budget est un moment très important puisqu’il indique le sens dans lequel va se dérouler l’action municipale au service des habitants pour l’année en cours, mais aussi pour celles qui viennent, avec en particulier les dépenses d’investissement. Du point de vue des orientations politiques, il doit refléter, au sein de notre majorité plurielle, les choix et valeurs de ses trois composantes. L’exercice se révèle souvent difficile, contraint par un contexte d’austérité.

Un exercice donc nécessairement long. Si nous nous félicitons du travail collectif au sein de la majorité sur la programmation des investissements, nous avons également observé quelques difficultés dans le processus d’élaboration, en terme de lisibilités et de retards.

Cette année donc, nous avons pu reconstituer une marge d’autofinancement brute plus favorable en dégageant 9,7 millions, malgré la baisse des dotations de l’État. A 30M€ d’investissement par an, nous sommes, de l’avis général, à un niveau que l’on pourrait qualifier de minimal pour une ville de la taille de Montreuil.

L’endettement de la ville passe à 41M€, ce qui est élevé eu égard au niveau d’investissement. Aujourd’hui, ce volume d’emprunt est supportable en raison du niveau des taux d’intérêts mais notre vigilance est appelée sur ce point s’ils venaient à augmenter à nouveau.

Dans ce contexte difficile donc, nous devons continuer nos efforts de gestion des deniers publics.

En 2017, nous avons a nouveau fait le choix de ne pas augmenter les impôts, hormis sur la taxe sur les résidences secondaires puisque nous votons ce soir sa majoration. Cette mesure respectueuse d’un souci de justice sociale permettra de dégager un produit fiscal supplémentaire de 560 000 €. Ainsi, nous pourrons demain encore accompagner des projets incontournables et cela sans actionner le levier fiscal.

Le résultat de l’exercice 2016 est positif mais cela s’est fait au prix d’efforts notamment sur la masse salariale. Des efforts importants consentis par toutes et tous et en tout premier lieu par les agents municipaux. La baisse des dépenses de personnel se poursuit dans ce budget. Si nous reconnaissons que des réorganisations sont nécessaires, nous devons les accompagner de plans de formation ambitieux. Je tiens particulièrement à saluer les agents ici pour avoir su maintenir un haut niveau de service public rendu aux Montreuillois dans un contexte de réduction des dépenses de fonctionnement particulièrement tendu ces deux derniers exercices. En fonctionnement, aussi d’importantes réductions ont été opérées, au prix parfois de choix difficiles. Dans ce contexte, il est essentiel que chaque euro dépensé soit utile. Cela n’a pas toujours été le cas dans l’exercice écoulé: sans vouloir polémiquer, nous pensons aux 100 000 euros engagés pour les séances de cirque…

Ces efforts sont aussi la condition pour continuer à servir nos politiques prioritaires, notamment dans le domaine de l’éducation, mais aussi sur le plan de la transition écologique qui porte en elle à la fois la réalisation d’économies, la création d’emplois locaux mais aussi une amélioration de la qualité de vie.
Concernant la priorité accordée à l’éducation, c’est l’une des principales compétences de la ville qui conditionne l’avenir de nos enfants . Beaucoup d’écoles doivent encore être rénovées, les efforts consentis sous le précédent mandat n’ayant pas suffit à rattraper le retard. Nous nous félicitons aussi de la construction de nouveaux groupes scolaires comme ceux de la rue Marceau ou de la ZAC Boissière Acacias.
Malgré cela des interrogations subsistent sur cette dernière école. Alors qu’un projet, élaboré avec les parents et la communauté éducative au terme d’un jury de concours avait été finalisé en 2014, ce dernier a été annulé il y a 3 mois au profit d’un nouveau projet. Nous regrettons un retard de calendrier ainsi généré. Cette année, le budget prévoit 1,5 millions d’études et de dépollution pour cette école qui doit ouvrir à la rentrée 2018.
Nous restons donc mobilisés pour qu’ in fine, avec cette décision, la qualité écologique soit toujours au rendez-vous du calendrier attendu, avec une bonne maîtrise du coût final de l’opération pour la réussite du projet, qui doit être à la hauteur des enjeux de la démographie scolaire, et du bien être des enfants.
En conclusion, nous appelons toujours à une méthode garantissant plus de concertation, et à une présentation du budget qui tende vers une plus grande lisibilité des politiques sectorielles.
Toutefois, malgré les réserves exprimées, nous souscrivons aux grandes priorités de ce budget, qu’il s’agisse de l’éducation mais aussi de l’action sur l’espace public et de la solidarité.
Ainsi, en tant qu’élus écologistes et citoyens responsables, soucieux du service à rendre aux habitants et attachés à l’union de la gauche à Montreuil, nous voterons ce budget.

Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles