© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Roms du 250 Boissière : lettre à Emmanuelle Cosse des élu-e-s écologie et citoyenneté

24/08/2016

Le groupe des élu-e-s écologistes et citoyens a adressé une lettre à l’attention d’Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat Durable afin de l’alerter sur la situation des 13 familles roms suite à l’expulsion de leur logement du 250 boulevard de la Boissière.

Madame la Ministre du Logement et de l’Habitat Durable,

Depuis maintenant un mois, la situation chaotique des treize familles roms à la suite de l’évacuation de leur installation du 250 boulevard Boissière à Montreuil le 28 juillet dernier, provoque au sein du groupe des élu-e-s écologistes et citoyens de la majorité municipale un véritable sentiment de colère. Une colère partagée par un nombre croissant de citoyens, de militants de l’écologie et de la solidarité.
Familles soumises à l’errance, avec enfants en bas âge vivant à la rue, pauvreté extrême, logique de survie …A la manière d’une double peine, s’ajoute une surveillance policière constante exercée à l’endroit des familles roms, assortie de demandes répétées de changer de lieu.
Nous souhaitons vivement que des consignes soient données afin de ne pas ajouter un sentiment de persécution à l’errance subie et attendons une démarche de protection de la part de la police.
Tout cela nous est insupportable et nous, élu-e-s écologistes et citoyens, vous adressons cette lettre afin d’y attirer votre attention. Dans une interview donnée au journal « Libération » le 12 août dernier, vous rappelez à juste titre que « personne ne peut trouver bien qu’il y ait des campements insalubres à même la rue » et déclarez vouloir « relever le défi de l’intégration ».
Nous nous en félicitons.
A Montreuil, depuis le mandat de Dominique Voynet jusqu’à celui de l’actuelle majorité de la gauche rassemblée avec les écologistes, nous avons toujours fait preuve de nos efforts de coopération et de volontarisme sur le sujet de la solidarité avec les plus démunis, et en particulier la question des roms avec la MOUS roms initiée en 2008. Puis avec l’accompagnement par l’association « Rom Réussite » depuis 2015 pour : la scolarisation d’enfants, l’aide aux démarches de domiciliation, les inscriptions à Pôle emploi, l’inscription de familles comme demandeuses de logements sociaux, des habitants du 250 boulevard de la Boissière.
Toutes ces années, la ville de Montreuil s’est engagée à un haut niveau dans ces processus d’accompagnement.
En octobre 2015, suite à un violent incendie survenu dans le bâtiment du 250 boulevard Boissière, M. le Maire Patrice Bessac a du signer une demande d’évacuation pour péril imminent.
Instruite par l’expérience, la Ville a pris soin de demander à l’Etat de prévoir la prise en charge des 13 familles qui y logeaient depuis 2010.
Pour autant, l’expulsion qui a eu lieu au matin du 28 juillet a été réalisée sans que la circulaire interministérielle d’août 2012, obligeant à un préalable diagnostic social, ne soit respectée.
Nous en sommes choqués. Nous avions pourtant bien alerté sur les risques d’une expulsion « sèche » qui mettrait et les familles et la ville de Montreuil en difficulté.
Cette prévention, nous l’avons répétée aussi bien lors d’une séance de travail à la préfecture de région Île-de-France, que lors de notre entrevue avec vous au Ministère du logement.
Ainsi, imaginez-vous l’incompréhension qui nous saisit lorsque nous faisons le constat que l’Etat ne puisse trouver de solution pour treize familles. Treize famille ! Dans un pays comme la France !
Nous sommes à quelques jours de la rentrée scolaire. Or, dans ces treize familles, six enfants, doivent reprendre le chemin de l’école.
Nous affirmons donc par la présente l’urgence qu’enfin l’Etat s’engage dans le relogement et l’insertion de ces treize familles, ainsi que pour la bonne scolarisation des enfants.
Si les services de la ville, aux côtés des élu-e-s et des militants associatifs s’engagent pleinement dans le devoir de solidarité humaine que nous impose ces évènements, nous, groupe des élu-e-s écologistes et citoyens membres de la majorité municipale, souhaitons que le Ministère que vous dirigez puisse s’engager sur des propositions concrètes, pour mettre un terme à cette situation de désespoir.
Au nom de la solidarité et des idéaux écologistes qui nous animent, nous vous appelons ainsi aujourd’hui à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour assurer l’intégration dans la République de ces familles, de ces enfants, afin qu’un jour ils puissent avoir une place pleine et entière dans la société.
Aujourd’hui, plus que jamais, donnons corps à la fraternité républicaine par des engagements concrets.
Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, nos salutations écologistes et solidaires.

Les élu-e-s du groupe « Ensemble pour Montreuil, écologie et citoyenneté »

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles