© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Pollution atmosphérique, un enjeu majeur de santé publique

23/06/2016

Agissons localement pour vivre mieux !

D’après une évaluation menée par Santé Publique France, la pollution atmosphérique serait à l’origine de 48 000 décès chaque année, soit 9% des décès en France continentale. La pollution de l’air est la troisième cause de mortalité en France, après l’alcool et le tabac : c’est alarmant !

Même si certaines mesures ont été prises lors des pics de pollutions de 2014 et 2015, il a fallu attendre sept jours consécutifs de pollution de l’air en Île-de-France avant que le Ministère de l’Ecologie ne mette en place la circulation alternée à Paris et sa proche banlieue. Chaque pic de pollution s’accompagne de contre-débats, voire de polémiques, alors que la santé publique est un enjeu majeur.

Suite à la publication de cette évaluation, la Ministre de l’écologie Ségolène Royal a confirmé que les collectivités pourront mettre en œuvre des zones à circulation réduite. En effet la législation actuelle se caractérise par un manque de réactivité, en termes de mesures d’urgence, face à des procédures de décisions complexes auxquelles les élus locaux et les Autorités Organisatrices des Transports sont peu associées. Sur ce point très précis, le groupe écologiste et citoyen veillera à ce que tout s’organise au mieux à Montreuil chaque fois que nécessaire. Par ailleurs, Montreuil étant situé en Seine saint Denis, territoire où les inégalités sociales et environnementales sont fortes, de nombreuses familles modestes ne peuvent partir en vacances pour profiter d’un air meilleur.

Pour le groupe écologiste et citoyen, la lutte contre la pollution implique surtout la mise en place d’un dispositif global, ambitieux qui comporte des politiques de mobilité durable de long terme (renforcement du réseau des transports en commun et des pistes cyclables, développement du covoiturage, renouvellement du parc automobile et de bus avec des véhicules non-polluants, etc …). C’est ainsi que d’ores et déjà, la Ville a acté l’année passée la limitation de la vitesse des véhicules à 30 km/h sur l’ensemble de la commune. Désormais, c’est 30 km/h qui sera la règle et 50 km/h l’exception. Montreuil, qui a déjà un quart de sa voirie en zone 30, rejoint les villes pionnières qui s’engagent à apaiser les rues en appliquant le « code de la rue » prôné par l’association Rue de l’Avenir sur l’ensemble de leur territoire (Lorient, Sceaux, Fontainebleau, Grenoble). Seuls quelques boulevards resteront limités à 50 km/h. Cette décision sera déployée en trois étapes pour une mise en place complète à l’horizon 2018.

Ainsi, à notre niveau, nous continuerons à porter et défendre des politiques publiques respectueuses de l’environnement et de la santé de nos concitoyens.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles