© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Intervention d’Ibrahim Dufriche-Soilihi au Conseil Municipal du 15 juin 2016

15/06/2016

Chers Montreuillois, chères Montreuilloises,
Mesdames messieurs,
Monsieur le Maire, chers collègues,

Avec un résultat final de 4,7 millions, la ville renoue en 2015 avec une situation budgétaire améliorée durant ces dernières années, excepté le résultat particulièrement « difficile » de l’année 2014…
Le résultat de ce Compte administratif est d’ailleurs meilleur que ne laissait présager la préparation budgétaire : nous notons là un écart.

La capacité de désendettement est  ramenée à 10 ans.
En effet, après le pic de 2014 qui a porté à 49,6 le nombre d’années nécessaires pour désendetter la ville, nous renouons avec un niveau proche de celui de 2013 qui était de 8,6 années.

Idem pour l’épargne brute, qui remonte à 21,7 millions après avoir chuté à 4 en 2014 alors qu’elle était de 20,7 en 2013.

Dans ce contexte , un niveau correct d’investissement a pu être tenu en 2015:
7,1M pour l’espace public, 6,5M dans le domaine scolaire,
3,1M dans la rénovation urbaine (PRUS Bel Air), 2,7M pour le sport.
Les investissement réalisés traduisent la poursuite d’engagements forts sur des objectifs incontournables comme l’éducation,
mais aussi d’amélioration du cadre de vie comme c’est le cas avec les petits espaces publics autrement,
ou encore le fleurissement salué par l’octroi à la ville de Montreuil d’une troisième fleur lors du dernier salons des maires,
la transition écologique et la rénovation urbaine, pour laquelle le label d’écoquartier décerné au quartier du bel-air, vient couronner des années d’efforts d’amélioration accomplis en faveur du lien social,
la poursuite des investissements en matière d’équipements sportifs, en particulier dans le haut Montreuil…
Cela se traduit par les travaux au Centre Arthur Ashe et, par l’ouverture cet été de la piscine écologique.

D’un point de vue strictement budgétaire, l’amélioration des indicateurs durant cette dernière année a été donc possible, en raison d’une part, de l’état général de la structure financière communale, d’autre part en raison d’une augmentation des recettes et des efforts réalisés qui se retrouvent dans l’amélioration du solde positif de la section fonctionnement.
Même si nous pensons qu’une marge de progression est toujours possible en matière de recherche de recettes.
Et cela, dans un contexte de forte baisse des dotations de l’État sur lequel je ne reviens pas.

Cependant, nous observons en 2015 une augmentation non négligeable des annulations de crédit des charges à caractère général, par rapport aux 2 années précédentes : on passe ainsi de 7,78% en 2013 (6,86% en 2014) à 10,95% en 2015 ce qui représente à peu près un écart de 1M€ de dépenses annulées par rapport aux années précédentes.

Concernant les efforts réalisés: ils l’ont été dans plusieurs domaines, je pense par exemple aux baisses du niveau de subventions en direction des associations…La mise en place de critères d’attribution, une approche coordonnée des événements dans notre ville, mais aussi la prise en compte du rôle essentiel que remplissent les associations en matière de lien social doit nous conduire là aussi à développer une attention particulière.

Des efforts ont été réalisés dans la politique ressources humaines : nous avons réduit les dépenses de personnel et de nombreux postes n’ont pas été renouvelés. Là aussi, notre attachement à la qualité du service public local, la reconnaissance que nous avons envers la forte implication, le sens de la responsabilité, et la qualité du travail des agents communaux doit nous conduire à un haut niveau d’écoute et de dialogue, de transparence, dans les décisions.
Le dialogue et la concertation sont les ingrédients indispensables de l’amélioration des relations sociales et de la conduite du changement.

Enfin, des indicateurs sur la vitalité économique dans la ville font appel à notre vigilance: la baisse de recettes de 11,8 % pour la taxe d’aménagement, et de 12% pour le PAE, semble traduire une baisse de l’activité dans le bâtiment…

Au-delà des chiffres, notre majorité municipale est aujourd’hui appelée à continuer son action dans une visée de bonne gestion des finances locales mais aussi, et surtout, ne le perdons jamais de vue : de réduction des inégalités dans notre ville, de transition écologique et de mieux-vivre.
Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles