© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Vote du budget 2016 : l’intervention d’Ibrahim Dufriche-Soilihi au Conseil Municipal du 06.04.2016

07/04/2016

Mesdames, messieurs, chers collègues,
chers montreuilloises et montreuillois
Nous voilà donc confrontés à l’exercice, toujours difficile, du vote du budget, mais cette année plus encore.
Plus difficile cette année, en raison de plusieurs facteurs :
– la baisse des dotations de l’État, (moins 3,5 millions pour la seule DGF), et ses conséquences,
la mise en place de Paris Métropole et ses incertitudes
– A partir de 2014, la ville est contrainte par la Cour des comptes d’inscrire au budget 2,7 millions par an, tous les ans, pour l’amortissement de la SEMIMO, qui date d’avant 2008, pour un montant total de 40 millions
– Des recettes non parvenues dans les délais
Dans ces conditions, ce budget construit dans la difficulté permet de dégager un niveau assez faible c’est vrai, de nouveaux investissements, à hauteur de 16,6 Millions.
Pour nous écologistes, au sein d’une majorité plurielle, de gauche, avec notre souci constant d’agir pour les objectifs de solidarité et d’écologie, étroitement liés ; nous aurions bien sûr souhaité, et c’est l’une de nos réserves, un plus haut niveau d’investissements tant les besoins sont importants.
Et poursuivre la mise en œuvre de programmes, à l’instar de ceux que nous sommes fiers d’inaugurer : hier l’Ecole Hessel et le nouveau Méliès, demain le foyer du centenaire et la piscine écologique.
Des investissements qui permettent d’améliorer le cadre de vie, la qualité des services, la transition écologique, l’innovation et donc dans le futur; des économies de fonctionnement.
Notre réserve porte aussi sur nos perspectives d’investissements sur la durée totale du mandat, parce qu’il est important de rendre plus transparents et plus visibles, nos engagements au service des habitants, de maintenir un haut niveau d’exigence en matière de transition écologique.
Pour nous écologistes et citoyens au sein d’une majorité plurielle, de gauche, même avec les réserves que je viens d’énoncer, nous prenons nos responsabilités, avec lucidité et discernement, pour assumer, hier comme aujourd’hui, une gestion soutenable .
Nous le devons aux montreuillois qui nous accordent leur confiance.
Une gestion soutenable que portent au sein de la majorité l’ensemble des élus écologistes dans leurs délégations :
comme c’est le cas avec Muriel Casalaspro pour les programmes de rénovation urbaine du Bel air et de la Noue, avec Catherine Pilon pour les grandes infrastructures de transports en commun comme la ligne 11 du métro et le Tramway T1, et autolib, comme c’est le cas avec Anne-Marie Heugas pour la poursuite du rattrapage en matière d’équipements sportifs dans le haut Montreuil, comme je le fais pour le soutien à l’économie sociale et solidaire et pour la transition écologique…
Je pourrais continuer ainsi pour tous les élus, mais je m’arrête là … car ce travail concerne tous les élus, et bien sur, pas seulement les 13 élus du groupe écologiste et citoyen.
Les Montreuillois connaissent maintenant notre implication forte et notre sens de la responsabilité dans la durée. Cette mise en œuvre des politiques municipales n’est possible que grâce à la mobilisation exemplaire des services et des agents communaux. Ils méritent d’être remerciés. Le contexte financier étant celui que nous savons, des craintes légitimes se sont manifestées.
Attachés comme nous l’avons toujours été à une politique sociale équilibrée, comme nous l’avons vu ces dernières années, avec les plans de résorption de la précarité, avec les chèques déjeuners pour tous, avec la revalorisation des catégories C, avec la prévoyance santé…etc…
Nous mesurons les défis qui persistent, comme celui de l’absentéisme, et qui représente un coût social, d’abord, et économique, ensuite, défis que nous devons collectivement relever. Dans ce domaine aussi, la lucidité et le discernement nous invitent à prendre le sujet à bras le corps en intégrant tous les facteurs sans exception.
Des efforts sont demandés aux agents, il nous est apparu logique à nous élus, d’en faire aussi. C’est le cas avec la décision de réduction des indemnités pour l’ensemble des élus, que nous avons souhaité. Des efforts donc qui ont été demandés à toutes et tous, qui mettent notre majorité de gauche plurielle face à une situation inédite. Écologistes et citoyens en responsabilité, nous relevons le gant, car le service public que nous devons aux Montreuillois est à ce prix.
Avec les élus du groupe Ensemble pour Montreuil, écologie et citoyenneté, nous voterons donc ce budget.
Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles