© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Office du tourisme : l’intervention de Mireille Alphonse au Conseil Municipal du 06.04.2016

07/04/2016

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs mes chers collègues,
Mesdames et Messieurs les Montreuillois,

Comme vous le savez très certainement, l’association « Destination Montreuil – Office de tourisme et des congrès de Montreuil et de l’Est parisien (OTCMEP) » a été créée par délibération du Conseil municipal de Montreuil en 2003. Précisément, le 26 juin.

Depuis cette date fondatrice, les relations entre notre ville et l’Office du Tourisme sont définies dans trois conventions renouvelées tous les deux ans. Elles concernent les objectifs et les moyens , la mise à disposition de locaux, ainsi que l’autorisation de commercialiser des prestations de services et de produits touristiques.

Ces conventions ont été approuvées pour les deux années 2015 et 2016 lors du conseil municipal du 18 décembre 2014, prenant ainsi effet le 1er janvier 2015 pour une durée de deux ans.

Pour mieux comprendre ce qui suit, permettez-moi de revenir un peu en arrière. Consciente de l’importance du tourisme pour promouvoir un territoire et contribuer, ainsi, à son développement tant social qu’économique, notre majorité a souhaité, dès 2014, engager une étude approfondie pour mieux cerner les réalités montreuilloises dans le domaine du tourisme et identifier ainsi les axes d’amélioration de notre politique touristique.

Une étude a ainsi été confiée à un cabinet extérieur dès l’automne 2014. Plusieurs dizaines d’acteurs locaux du tourisme ont été auditionnés et les salariées de l’Office ont largement répondu à toutes leurs interrogations – ce dont je les remercie.

Cette étude a objectivé un certain nombre d’hypothèses préalables et permis de mettre en évidence les leviers qu’il convenait d’actionner sans plus tarder.
Permettez-moi d’en citer deux :
– 70 % de la fréquentation touristique de Montreuil correspond à du tourisme d’affaires ;
– les 30 % restant sont composés à leur tour de 70 % de touristes en groupe.

De leur côté, les hôteliers et restaurateurs interrogés ont largement regretté le manque de synergies entre eux et les responsables des grands événements culturels, sociaux ou économiques de la ville : le salon du Livre de Jeunesse est ainsi cité comme un événement ne leur bénéficiant pas.

Ainsi, qu’ils viennent à Montreuil pour des raisons professionnelles ou dans le cadre de voyages organisés, la très large majorité des touristes venant à Montreuil ne consomme presque pas dans ses restaurants, n’y fait pas de shopping et ne profite pas de l’offre culturelle très riche de la ville.

En parallèle, tant notre étude, que les remontées venant des acteurs du monde du tourisme font état de la même réalité : les outils numériques sont en train de générer des mutations importantes, et très rapides, dans le secteur. Avec une conséquence : la chute de ce que l’on nomme l’intermédiation physique.

– A titre indicatif : Il y a 4 ans, moins de 5 offres de logements étaient proposées via AirBnB sur Montreuil. L’offre dépasse désormais les 300 !
– En 2013, si la fréquentation physique de l’espace d’accueil de la Croix de Chavaux atteignait les 9 000 visites, la fréquentation numérique du site de l’OTM comptait 110 000 visites, dont 26 % par des Montreuillois.

La porte d’entrée sur un territoire est désormais incontestablement l’outil internet : en 2015, 45 % des réservations d’hôtels se sont faites dans toute l’Ile de France via Internet, contre seulement 1 % via les Offices “physiques” du Tourisme ou les Syndicats d’Initiative.

Vous comprendrez aisément que la compilation de ces analyses nous ait conduit aux prises de décisions suivantes : il convient désormais de faire évoluer notre outil de marketing territorial afin d’adapter nos offres à l’évolution des usages.

En tant que membre adhérent de l’OT, nous lui avons donc proposé un repositionnement, avec deux objectifs : la numérisation poussée de l’outil et le renforcement dans l’activité, les missions et la gouvernance de la présence de socio-professionnels privés ou publics, présents sur le territoire.

Le 8 décembre dernier, un nouveau projet de statuts permettant ces évolutions a ainsi été soumis à la Mme la Présidente de l’OT par M. le Maire en ma présence et celle de la Mme la Directrice.
Le 14 janvier, le conseil d’administration de l’OT a approuvé la transmission de cette évolution de statuts et l’a transmise à ses adhérents en les convoquant à une Assemblée Générale extraordinaire, pour débat et approbation – ou refus.

Cette AGE, convoquée régulièrement le 11 février, a rejeté par 15 voix contre 9 la proposition de modifications statutaires.

Permettez-moi ici de souligner que, mise en responsabilité de ce dossier fin octobre 2015 par Monsieur le Maire, alors que toute la réflexion sur l’évolution de notre OT était déjà bien entamée, je n’ai eu de cesse de répéter que si nous pensions que l’objet Office du Tourisme devait évoluer, le travail effectué jusqu’à présent par les salariées n’étaient en aucun cas remis en cause. Cela a été réaffirmé lors de cette AGE du 11 février.

Nous vous proposons désormais d’arrêter les relations qui nous lient avec l’OT – ceci bien évidemment dans le respect des conventions établies. Je vous demande donc, Mesdames, Messieurs, de bien vouloir délibérer sur les trois articles suivants :
– acter la démission de l’association « Destination Montreuil – Office de Tourisme et des Congrès de Montreuil et de l’Est Parisien »
– la fin de la convention de mise à disposition des locaux du 1 rue Kléber
– le versement d’une subvention d’un montant de 120 000 € au titre de l’exercice 2016.

Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles