© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

DSP sur les marchés forains : intervention de Mireille Alphonse au Conseil Municipal du 06.04.2016

07/04/2016

Monsieur le Maire,
Mes chers collègues,
Mesdames et Messieurs les Montreuilloises et les Montreuillois,

7 lieux dans Montreuil voient se dérouler une à trois fois par semaine un marché forain : il s’agit des places de la Croix de Chavaux, Villiers-Barbusse, Carnot, République, Paul Signac, Théophile Sueur et du boulevard Colonel Fabien. La gestion de ces 14 marchés forains est attribuée par convention de Délégation de Service Public (DSP) à l’entreprise SOGEMA. J’ai déjà eu l’occasion de vous en présenter le rapport de gestion pour l’année 2014.

Actée par délibération lors du conseil municipal du 15 décembre 2011 pour une période de 5 ans, la présente convention parviendra à son terme le 31 décembre 2016. Nous nous trouvons donc dans une année charnière, au terme de laquelle un nouveau gestionnaire devra avoir été identifié.

Nous attachons la plus haute importance à l’ensemble des étapes qui vont nous permettre de trouver ce prochain gestionnaire, tant la qualité de la gestion des marchés forains est cruciale pour une ville comme la nôtre.

Les marchés forains rendent en effet une série de services tout à fait essentiels à la population :
– ce sont des lieux où avoir accès à une offre alimentaire diversifiée et de qualité ;
– ils permettent d’avoir accès à des biens de consommation courante à des prix très accessibles ;
– ce sont des rendez-vous hebdomadaires incontournables dans nos quartiers, qui contribuent à vivifier le lien social entre toutes les classes d’âges, toutes les classes socio-économiques et toutes les cultures présentes dans notre ville.

Pour autant, ils se trouvent (je pense par exemple à la Croix de Chavaux ou au marché de la Boissière) débordés par l’arrivée de nombreux commerçants, victimes d’une certaine façon de leur succès. Ce surnombre, qui s’ajoute à des incivilités indépendantes des commerçants présents sur les marchés, génère des dysfonctionnements qui, à leur tour, engendrent des nuisances pour les riverains. Par exemple, une “production” de tonnages de déchets en perpétuelle augmentation (pour mémoire, 925 tonnes produites en 2013) et une difficulté croissante de stationnement ou de circulation aux abords des stands.

Croyez bien que nous sommes absolument conscients de cette situation et tout à fait déterminés à enrayer ces phénomènes. Nous y travaillons d’ores et déjà, de semaine en semaine.

Je tiens, dès à présent à remercier l’ensemble des services avec lesquels ce travail est actuellement mené de façon résolue. Je pense bien sûr au service chargé des Marchés, mais également à leurs collègues de la Propreté et de la Tranquillité Publique, ainsi qu’aux responsables de certaines antennes de quartier qui se mobilisent à nos côtés pour améliorer les situations qui doivent l’être.
*
* *

Ce travail devra bien évidemment se poursuivre dans les années qui viennent et – je le dis sans hésitation – s’amplifier.

C’est la raison pour laquelle un audit de la situation des marchés forains montreuillois a été entrepris tout au long de l’automne dernier. Conjugué à la bonne connaissance des différentes situations de nos équipes, ainsi qu’à la volonté politique de notre majorité, il nous permet de lancer un appel à projet exigeant et rigoureux.

• Parmi les réponses qui nous seront faites, nous accorderons ainsi la plus haute importance à tout ce qui concerne la qualité des offres alimentaires – qualité au plan sanitaire évidemment, mais aussi qualité gustative, offres émanant de producteurs bio et d’agriculteurs travaillant en circuits courts – mais aussi leur diversité. Toutes et tous doivent pouvoir trouver le commerçant de leur choix, à un haut niveau de qualité.

• Notre seconde préoccupation est et sera la réduction des déchets. Notre prochain délégataire devra évidemment prendre en charge le nettoyage, le balayage et l’arrosage des places ainsi que l’enlèvement des déchets – mais nous souhaitons qu’il prenne des mesures effectives pour leur traitement. Permettez-moi cette parenthèse : il serait aberrant de constater, comme nous le faisons chaque semaine, le succès des solutions de compostage collectif dans les quartiers et de voir une importance source de production de bio-déchets ne pas être traitée en tant que telle sur nos marchés !

• Enfin, nous serons très attentifs aux solutions trouvées pour gérer au mieux l’implantation de ces marchés dans leur environnement urbain proche.

*
* *

Nous vous proposons donc, par cette délibération, de bien vouloir acter le principe d’une nouvelle délégation de service public.

Le calendrier pour ce nouvel appel d’offres est le suivant :
– envoi de l’appel dès la semaine prochaine (11 avril),
– réception des offres pour le 6 juin,
– analyses des offres dans le courant de l’été,
– délibération à l’automne pour le choix du prochain délégataire.

Je vous demande enfin d’autoriser M. Le Maire à lancer la consultation et à accomplir tous les actes préparatoires à la passation du contrat de concession.

Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles