© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Programme Local de l’Habitat – intervention de Véronique Bourdais au Conseil Municipal du 03.02.2016

05/02/2016

Alors que la crise du logement est particulièrement forte en Île-de-France et à Montreuil avec un nombre croissant de personnes en demande, nous exprimons un avis favorable sur le Programme Local de l’Habitat du Territoire Est Ensemble.

En effet, le rapport annuel sur l’État du Mal-Logement en France de la Fondation Abbé Pierre publié le 28/01/2016 pointe une fois de plus l’inquiétude « de constater que le logement joue également un rôle dans l’approfondissement des inégalités. Il en est ainsi quand le coût du logement pénalise d’abord les plus modestes en réduisant la part arbitrable de leur budget, quand la détention d’un patrimoine creuse l’écart entre propriétaires et locataires sans que les politiques conduites dans le domaine de l’habitat ne jouent suffisamment le rôle correcteur et protecteur qui devait être le leur. » Il est de notre responsabilité de répondre prioritairement aux besoins en logements des classes populaires et des classes moyennes dans un souci constant de mixité et de diversité. Construire en première couronne donne la possibilité aux populations de se loger à proximité de leur lieu de travail et permet en outre de préserver la surface agricole d’Ile-de-France qui nous permet de manger !
Sur le plan de l’écologie, le PLH a d’ailleurs été travaillé au niveau d’Est Ensemble avec la Direction de l’environnement et de l’écologie du territoire et intègre des fiches actions du PCAET (plan climat air énergie territorial) pour lutter contre la précarité énergétique.

Force est de constater qu’il est difficile de convaincre l’État de porter l’effort prioritairement sur le financement des PLAI (en direction des plus démunis) et des PLUS, la répartition étant actuellement favorisée (pour ne pas dire imposée) à 30 % de PLAI, 30 % de PLUS et 40 % de PLS . (merci de vérifier ces chiffres, S Beltran en a donné d’autres au CM, dont 20 % de PLS de mémoire).

Nous nous félicitons de l’engagement pris tant par le Territoire que par notre Conseil de poursuivre la production de logements sur un rythme de 580 par an.
Un rythme proche des objectifs de  Montreuil, dont la Ville a, dès 2008 développé un ambitieux programme de  construction de 3 500 logements en 6 ans avec une part de 35 % de logements sociaux… Dont 500 pour les étudiants et les jeunes actifs, avec  les  reconstructions des foyer de travailleurs migrants Bara et Centenaire, avec le déploiement de logements passerelles pour les populations en situation d’extrême fragilité, avec l’innovation comme ça a été le cas avec les programmes d’habitat participatifs ou les Babayagas. 
Il est tout aussi indispensable de continuer en parallèle la réhabilitation et la rénovation du bâti existant avec une grande exigence en matière d’économie d’énergie (pour l’amélioration du cadre de vie et la réduction de charges des locataires). Cela a déjà été fait sur 1 400 logements du Bel Air, des Grands Pêchers, de la Cité de l’Espoir, de Branly, Jules Verne ; et le PRUS La Noue est sur les rails.

Reste la question du millefeuille administratif  qui pose les questions de  l’articulation du PLH avec  le futur Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) sur la compétence logement, et le PLU en cours de révision dans notre ville, en attente de son transfert  au Territoire !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles