Sommet Citoyen des 5&6 décembre, communiqué d’Ibrahim Dufriche-Soilihi

L’expression citoyenne n’est pas un supplément d’âme, elle est une condition de la vie démocratique !

La presse s’est fait l’écho (« Le Parisien » du 25 novembre) de doutes quant au maintien du Sommet Citoyen pour le climat qui se tiendra à Montreuil les 5 et 6 décembre prochains. Sans une expression citoyenne, forte de ses centaines d’organisations actives au sein de la Coalition Climat 21 et du réseau des Alternatiba ; la COP 21, sommet des chefs d’État de la planète, réunis pour des enjeux qui exigent une large appropriation citoyenne, serait considérablement affaiblie, et perdrait une grande partie de sa substance.

La lutte contre le réchauffement climatique fait appel à une large mobilisation populaire, force d’alerte et de propositions, pour des solutions urgentes justes et respectueuses des populations. Le sommet de Montreuil est en ce sens, emblématique de cette nécessité. Le Président de la République lui-même ne s’y est pas trompé, qui le 4 novembre, « félicitait l’équipe municipale de Montreuil pour la mobilisation exemplaire […] pour l’accueil du Sommet citoyen pour le climat des 5 et 6 décembre »

Si nous comprenons les préventions nécessaires en terme de sécurité, nous comprendrions mal que la sécurité ne bénéficie pas aussi à la libre expression citoyenne, sans laquelle la démocratie ne serait pas vraiment respectée.

Ibrahim Dufriche-Soilihi Premier adjoint au Maire de Montreuil, en charge des mobilisations autour de la COP 21, Co-président du groupe des élu-e-s Ensemble pour Montreuil écologie et citoyenneté

Liens utiles
Qui fait quoi ?
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com