© 2023 par "Flashinfo". Créé avec Wix.com

Intervention d’Ibrahim Dufriche-Soilihi au Conseil Municipal du 12 février 2015

13/02/2015

Je m’associe bien évidemment aux multiples hommages rendus aux victimes et à leurs familles.

Quels enseignements doit-on tirer des événements tragiques que nous avons vécus ?

Quelles interrogations suscitent-ils en nous ? Quels enseignements doit-on en tirer ? Que devons-nous faire  dans la conduite des affaires publique, pour renforcer et défendre le vivre ensemble ?

La ville de Montreuil, par sa diversité, son passé ouvrier et sa tradition populaire est le miroir de cette France multicolore. C’est aussi le miroir de cette ville qui, en nous installant à la tête de ce conseil municipal, souhaite que nous menions le combat de l’égalité et de la justice sociale.

On en revient à la seule question qui vaille : Que faire ?

Car, à n’en pas douter, ces événements nous obligent à réagir. En tant qu’élus locaux, en tant que simples citoyens, ils nous oblige à un sursaut républicain. Bien entendu, nous ne transigerons pas sur les principes de la laïcité, mais en même temps, nous ne céderons pas à la logique sécuritaire qui est préconisée par ceux là même qui ont confisqué la laïcité ! Non, nous n’abandonnerons pas certaines de nos libertés.

Il s’agit pour nous, d’abord et avant tout, de renforcer la cohésion sociale et de travailler, collectivement, à la résorption des inégalités et à plus de justice sociale. C’est le sens du mandat que nous ont donné nos concitoyens.

Nous devons, malgré les difficultés, œuvrer pour offrir des perspectives, démontrer que le chômage de masse n’est pas une fatalité, que le changement climatique avec ses conséquences pour les populations, n’est pas non plus une fatalité : pour une société de partage, une société de solidarité, une société où on a le souci de l’autre, sociéte que Martine Aubry avait appelée la société du Care et que nous appelons plus largement l’écologie populaire.

Pour ce faire les réponses doivent être concrètes :

Muriel Casalaspro l’a dit avant moi, nous avons, à travers la montée en charge de la réforme de la politique de la ville, et avec la création des conseils citoyens, les outils pour renforcer le dialogue social et la participation citoyenne. Comme l’a affirmé Mohamed Mechmache, fondateur du collectif AC Le feu pour illustrer l’impérieuse nécessité de restaurer le pouvoir d’agir des habitants dans les quartiers populaires : «Ça ne sera fera pas sans nous».

Nous travaillons à la mise en place d’une université populaire, université qui fera appel aux intellectuels, scientifiques et aux artistes de notre territoire et que nous vous présenterons dans un futur proche.

Nous travaillons aussi à la mise en place des « entretiens d’ excellence » : dispositif qui vise à partager l’excellence républicaine pour réduire les fractures productrices de confiscations sociales. Autrement dit, pour permettre aux jeunes de nos territoires, issus de familles modestes, d’accéder à ce qu’il y a de meilleur, à travers un accompagnent structuré, sous forme de tutorat.

Il nous faut également favoriser le dialogue inter-générationnel : mobiliser l’expérience de nos seniors et sensibiliser nos aînés aux questionnements et aux besoins de la jeunesse, pour une meilleure compréhension mutuelle. D’où la création d’un conseil des ainés.

Le sport constitue un terrain formidable pour enclencher [ou ré-enclancher] le dialogue sur un autre terrain, celui des droits et des devoirs liés à la citoyenneté. Nos éducateurs, nos médiateurs, nos élus au sport et à la médiation promeuvent ces valeurs et nous devons les encourager.

A travers ce discours, je ne cherche pas à enjoliver la situation. Je veux juste dresser quelques pistes d’actions concrètes, qui nous permettent, malgré le chômage de masse, le sous-emploi, le mal-logement, d’éviter que la résignation ne s’installe comme idéologie de survie pour bon nombre de nos concitoyens..

Notre responsabilité est d’œuvrer au renforcement du vivre ensemble et à la défense de nos valeurs. Pour que vivre à Montreuil soit une chance.

Je vous remercie.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Please reload

Qui fait quoi ?
Liens utiles